L’énergie éolienne du Danemark

Energie éolienne : Le Danemark un exemple à suivre
Par Robin G. /Février 2016

Lors de sa dernière parution, la très sérieuse revue Global Chance présente le Danemark comme le pays le plus avancé en Europe et au monde sur la voie de la transition énergétique. En effet lors de l’année 2014, il a produit près de 55% de son électricité à partir d’énergies renouvelables et en 2015 le pays a connu une autosuffisance inégalée dans le monde.
Ce petit pays peuplé de 6 millions d’habitants a battu un record mondial en 2015 : durant cette année le Danemark a produit grâce à son parc éolien 42% de l’électricité consommée par sa population. A titre de comparaison, en France, l’éolien représente seulement 3,9% de la production d’électricité.
Du fait de sa géographie, les éoliennes sont à la fois situées sur les 445 îles du pays dont seules 72 sont habitées mais également dans des fermes éoliennes situées en mer. Il est à noter que sur certaines îles, les parcs éoliens sont directement exploités par des coopératives regroupant leurs habitants ce qui, cela va sans dire, augmente l’implication de la population dans de tels projets.

Carte de situation géographique du Danemark
carte1

Lars Christian Lilleholt (ministre chargé de l’énergie et du climat) a tenu à signaler que deux régions de son pays, le Jutland et le Funen, avaient enregistré une surproduction d’électricité durant 60 jours, et durant cette période elles ont permis d’alimenter d’autres parties du pays. Le gouvernement danois s’est ainsi rapproché de l’objectif qu’il a fixé au pays pour 2050: être en mesure, en ajoutant l’électricité éolienne et l’énergie solaire, de couvrir plus de la moitié du courant électrique nécessaire à la vie du Danemark. Le pays est le plus densément équipé en Europe avec une moyenne de 870 KW/heure par habitants et possède actuellement un parc d’une puissance de 5.000 mégawatts.
Grâce à cette montée en puissance des énergies vertes le pays a pu réduire fortement l’usage des centrales thermiques alimentées par des énergies fossiles. De ce fait, le 2 septembre 2015, les Danois ont consommé de l’électricité qui provenait à 100% de l’énergie du vent, car ce jour-là aucune centrale thermique n’a été utilisée. Un autre jour du mois de juillet, la production était tellement importante que 40% des électrons ont été exportés dans les pays voisins (Norvège, Suède, Allemagne). Pour être plus précis, sur les 8 760 heures que compte l’année, la production éolienne a surpassé la consommation totale du pays durant 1 460 heures.

Un processus historique :
Après le choc pétrolier de 1973, le Danemark s’est lancé dans une politique de grande ampleur dans le but d’obtenir plus de dépendance énergétique et a commencé à investir massivement dans le secteur de l’éolien dès les années 1970. De plus, l’Etat danois a mis en place, dès les années 1990, plusieurs systèmes de subventions pour inciter sa population à se tourner vers les énergies vertes. Ainsi, depuis 2004 la part des énergies renouvelables a progressé de 60%. Voulant continuer sur sa lancée, le Danemark a pour objectif de produire 50% de son électricité consommée grâce à son parc éolien en 2020 et de ne plus utiliser d’énergies fossiles d’ici 2050.

Un parc éolien au Danemark
parc2