Consommer autrement est-il aujourd’hui une nécessité ?

Consommer autrement est-il aujourd’hui une nécessité ?

Par Florence B | février 2017

permaculture_0

Le dernier avis de l’Anses (l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), relatif aux nouveaux repères de consommations alimentaires pour les adultes en France n’a rien de commun aux précédents.

En effet, en plus de recommander une consommation plus importante et régulière de légumineuses, de produits céréaliers complets, de fruits, de légumes et de certaines huiles végétales, cet avis souligne l’importance de réduire, voire même de limiter sa consommation de viandes (hors volailles) et surtout de charcuterie et de boissons sucrées.

Ces nouvelles directives tendent vers une alimentation plus saine et plus respectueuse de l’environnement, surtout lorsqu’on sait que la production d’un kilo de bœuf nécessite 15 000 litre d’eau, soit l’équivalent de 250 bains.

Aujourd’hui, de nouvelles pratiques se popularisent : la permaculture est l’une d’elle. Le potager en permaculture imite un écosystème en équilibre.  C’est ce qu’on choisit de mettre en place quatre amis, Romain, Arnaud, Jérôme et Mathieu en créant une ferme en permaculture à Miramas dans les Bouches-du-Rhône. C’est pour s’éloigner d’un monde productiviste qu’ils se sont lancés dans cette démarche et ont créé l’association « La source de Garouvin ». Cette association à but non-lucratif « œuvre pour créer une société où le vivre ensemble, le partage des richesses et du savoir ainsi que le respect de la nature et sa biodiversité sont de rigueur ».

Cette opportunité qu’ont saisi ces quatre amis montre qu’aujourd’hui de nouvelles possibilités de consommer sont possibles. C’est la preuve que des solutions viables existent et que notre consommation est un choix.