Soyons égoïstes !

 

Souvent vu comme un acte de bénévolat, l’écologie est souvent reléguée au second plan dans nos vies. Cependant, il existe des raisons de soutenir le développement des pratiques écologiques, avec une approche un tant soit peu intéressée. La défense de l’environnement ne devient alors plus simplement un acte que nous faisons en bon samaritain pour les autres, pour la terre ou encore pour nos futurs enfants, mais une chose que nous faisons pour nous-même, étudiants en école de commerce. Finalement, nous sommes tous soucieux de nos futures carrières, inquiets pour nos comptes en banque à la fin du mois, ambitieux, impatients.

Alors pourquoi as-tu tout intérêt à promouvoir le développement des pratiques écologiques dans notre société ?

 

          1) Parce que les métiers en lien avec la RSE et le DD sont en plein développement

 

Nommés dans le top 5 des nouveaux métiers à surveiller en 2018 selon Les Echos, les métiers de la RSE sont au même niveau que ceux en lien avec l’intelligence artificielle ou l’analyse de données. Pour e-RSE, 84 % des entreprises européennes positionnent la RSE comme un axe majeur de développement. Ces métiers concernent le plus souvent le marketing, la communication, la Supply Chain ou la R&D. Cependant, d’autres secteurs sont concernés comme par exemple la finance, avec le développement de labels tels que l’ISR (Investissement Socialement Responsable), de plus en plus pris en compte par les investisseurs de nos jours.

Tips de Révo : Pour la finance, va te renseigner sur le développement de la finance verte ou la société de gestion Amundi.

 

          2) Parce que tu veux faire de l’entreprenariat et que les greens start up c’est cool

 

En tant que membres de la génération Z, nous sommes de plus en plus à avoir une envie folle de créer notre emploi, se rebeller contre le format traditionnel de l’entreprise et révolutionner le monde (pas trop de pression c’est cool). Armé de tes cours de Business Model et de ton « expérience associative ayant développée chez toi des capacités de management et leadership », tu veux suivre la vibe et monter ta boite. Seul problème : il te manque une idée. Une du moins, qui pourrait sembler viable.

Hausse de la demande du bio (marché en hausse de 16% entre 2016 et 2017 en France), boom des contrats de long terme d’électricité verte par des grands groupes automobiles… la demande grimpe pour le vert et l’innovation, et le business de proximité est au cœur de ce développement. Parfait pour toi qui n’a malheureusement pas hérité d’une multinationale cotée en bourse.

En proposant des solutions aux enjeux environnementaux, tu pourras aussi bénéficier du soutien des business angels, qui se focalisent de plus en plus sur l’écologie. Une aubaine pour le lancement de ton projet.

Tips de Révo : Va te renseigner sur l’incubateur GreenTech(développé par le gouvernement) qui propose un soutien financier et un accompagnement pour les projets innovants dans le DD.

Ou va tout simplement demander de l’aide au Kube, l’incubateur de Solid’Earth, toujours prêt à soutenir tes projets fous !

 

          3) Parce que le gouvernement te donne un sacré coup de pouce

 

Bon ok, Nicolas Hulot est parti. MAIS remémore-toi la loi sur la transition écologique votée en 2015, prévoyant l’interdiction de la vaisselle jetable (verres, assiettes…) d’ici 2020. Cela pose certes un vrai problème pour les industriels qui devront s’adapter, mais en école de commerce, on voit plutôt ça comme une belle opportunité. C’est d’ailleurs le point de vue d’Éléonore Blondeau, ancienne étudiante de l’EM Lyon et aujourd’hui fondatrice de CleanCup, une machine qui remplacera peut-être bientôt nos fontaines à eau.

Tips de Révo : L’Europe ajoute les pailles et les cotons tiges à leur liste de produits interdits. À méditer !

 

          4) Parce que c’est la solution à la fin du capitalisme (Mic Drop)

 

Le domaine de la finance permet d’utiliser le surplus d’épargne des acteurs économiques afin d’investir dans des projets. Historiquement, cela a permis de développer certains grands projets qui ont construit notre société. Sans projet, la finance, englobée dans un monde principalement capitaliste, entraine inexorablement l’accumulation de richesse (voir les travaux de Piketty). C’est ce qui semble se passer actuellement : les grands projets tels que le numérique ou la biologie sont « trop peu cher ». Conséquences, les grandes entreprises rachètent leurs propres actions et les actionnaires financent majoritairement ce qui s’apparente à de nouvelles bulles… La transition écologique pourrait donc être ce nouveau grand projet, au même titre que les révolutions industrielles des siècles précédents. Pour Jean-Marc Vittori, « Seul le capitalisme est assez puissant pour financer la transition écologique et énergétique. Seule l’écologie est assez ambitieuse pour donner un nouveau projet au capitalisme. » Cela peut paraître théorique, mais avec les « Investissements Socialement Responsables » ou le label « Transition Énergétique et Écologique pour le Climat », ou encore des sociétés de gestion comme Amundi et des salons tels que le Climate Finance Day, cette théorie semble de plus en plus ancrée dans la réalité.

Tips Révo : coopte Transactions pour infiltrer la finance de l’intérieur et tout révolutionner là-dedans.

 

          5) Parce qu’en tant qu’étudiant tu as forcément un attachement spécial au PIB et t’aimes pas quand il baisse trop. Et t’as bien raison.

 

Introduire les conditions météorologiques dans les facteurs influençant la croissance est une idée qui se développe de plus en plus.

Sur le court terme, le réchauffement climatique aurait un impact sur le PIB. « Les années plus chaudes que la moyenne sont associées à un revenu par tête plus bas dans les pays déjà chauds (…), approximativement de 3 à 4 %. » selon Geoffrey Heal (université Columbia à New York), et Jisung Park (université d’Harvard). Sur le long terme, ce sont les catastrophes naturelles qui auraient un impact important. Par exemple, selon Solomon Hsiang et Amir Jina, les cyclones dits « puissants » entrainent une baisse de 7,4% du revenu par tête vingt ans après la catastrophe. L’impact sur le pays concerné est plus important qu’une guerre civile et équivalent à une crise bancaire… autant dire que la lutte climatique devient officiellement un enjeu économique.

Tips Révo : Commence dès maintenant à sauver le monde. Vis dans le noir et arrête de te doucher.

 

          6) Parce que ton attachement à tes richesses personnelles est tout de même important.

16 milliards d’euro de gâchis alimentaire en France par an. Si tu as eu l’occasion de travailler dans un supermarché cet été, tu penses que c’est entièrement de la faute des industriels, et qu’à ton échelle tu ne peux rien faire. Et pourtant : 1/3 de ce gâchis est dû à notre consommation !

Utiliser les restes, acheter au plus proche de sa consommation, discerner les dates de péremptions… il existe plein de moyens pour changer petit à petit son mode de consommation et faire rapidement de grosses économies.

Tips Révo : Suis la page Facebook de Révolution’airdurant l’année, on part
agera de nombreux conseils pour améliorer ton mode de consommation. Et cela tout en respectant ton porte-monnaie et ta flemme naturelle.

 

           7) Parce que t’aimes bien la rando, le ski et les plages de Bali

 

Eh oui, tu n’es pas qu’un étudiant en école de commerce.

Parce que tu aimes faire des randonnés à la montagne, partir au ski en hiver ou éviter les canicules pendant tes stages d’été. Parce que tu aimes le concept des quatre saisons et tu as peur de le voir disparaitre. Parce qu’entendre aux infos qu’il y a eu un énième tsunami, quelque part ça te fait mal. Et parce que voir des gens comme Trump dans le déni total, ça te fait dire que tu vaux mieux que ça quand même, et qu’il doit bien y avoir un truc que tu peux faire à ton échelle.

Tips Revo : Va faire une rando.

 

 

 

Alors convaincu? Si oui, reste sur la page Facebook Révolution’air pour découvrir des tips pour mettre en oeuvre ta nouvelle ferveur écologique. Sinon t’inquiète, on a un an pour te convaincre 😉

Et dans tous les cas, viens à l’afterwork de Solid’Earth pour nous donner ton avis et échanger avec l’équipe de Révo !