« La Terre en Sueur »

« Le réchauffement climatique n’est pas lié à la ch**** à ta mère comme le prétend le duc de Boulogne, mais bien à l’effet de serre »

Tout comme ta lutte pour obtenir ta place à la Pimp, le combat contre le réchauffement climatique semble plus que critique mais pas impossible. C’est en tout cas ce que rapporte le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), réunissant les représentants de 195 pays, en indiquant la potentialité de limiter le réchauffement planétaire à 1,5°C par rapport à la période préindustrielle.

Trois grands messages ressortent de cette étude :

  • Les écosystèmes et les populations sont déjà largement affectés par la hausse des températures.
  • Chaque demi degré en plus engendre des dommages conséquents
  • L’atteinte de cet objectif nécessite une transition drastique dans tous les secteurs de la société

Pour réaliser cette prouesse, deux scénarios ont été imaginés. La stabilisation du réchauffement en dessous des 1,5°C jusqu’à la fin du siècle d’une part, et une hausse excédant les 1,5°C jusqu’à la moitié du siècle qui se solderait par une redescente en dessous des 1,5°C avant 2100. Ce deuxième scénario plus contraignant nous obligerait à planter d’immenses forêt, afin que ces dernières retiennent le C02 planant dans l’atmosphère.

Car oui jeune gourmand, la déforestation est un des alliés du réchauffement climatique, délaisse donc un peu le Nutella car sa fabrication est notamment responsable de 90% de la déforestation en Malaisie (et sa consommation responsable à 100% de ta prise de poids/célibat).

Ce rapport permet de contraster les conséquences d’un réchauffement climatique d’1,5°C avec celles d’un réchauffement à 2°C déjà établies lors de la COP21. A savoir :

 

Sans compter les pertes de biodiversités et les problèmes de sécheresses qui seraient également accentués par une hausse de la température de 2°C.


 Cependant pour ce faire, des mesures conséquentes doivent être appliquées. Une réduction des émissions de gaz à effet de serre, de 45% par rapport au niveau de 2010, est inéluctable pour parvenir à contrer ce phénomène latent. L’utilisation massive d’énergie fossile et de charbon ne peut plus durer si l’on souhaite parvenir à ce « big bang écologique ». Pour l’instant, si les engagements de la COP 21 étaient tenus, ils conduiraient la planète vers un réchauffement de 3°C à la fin du siècle. Autant te dire que tu serais en sueur en permanence comme si tu découvrais chaque jour ton partiel de compta.