Tout comme les déchets, tout n’est pas à jeter

 

Les résultats de tes partiels ne sont pas encore tombés, même si tu sais que l’avenir est sombre tu as tout de même le droit d’espérer. Il en va de même pour la planète, car bien qu’en proie à de multiples dégradations, l’ombre de 2018 laisse toutefois certaines raisons d’espérer un futur plus respectueux de l’environnement.

Tout d’abord certaines espèces sont désormais en voie de « récupération », c’est le cas du gorille des montagnes qui était encore récemment « en grave danger ». La population de cet animal a quasi doublé en 10 ans. Dauphin au Mékong, ou jaguar au Mexique font également parti de ces espèces privilégiées. Malheureusement le moustique aussi continue d’esquiver le statut d’espèce en voie de disparition, il souillera tes vacances encore l’été prochain.  Ces évolutions positives sont possibles grâce à des programmes de réinsertions et de luttes contre le braconnage. Des investissements conséquents permettent de mettre en place ces politiques protectrices de la biodiversité, ainsi l’Australie a alloué 312 millions d’euros pour préserver la grande muraille de corail. Au brésil, Total a vu sa demande de forage, au large de l’embouchure de l’Amazone, refusée par l’agence environnementale du pays.

La part des énergies renouvelables dans la production d’énergie a augmenté fortement. Elle a notamment triplé au Royaume Uni depuis 2013. En France la production d’électricité renouvelable a fait un bond de 6,6%, tandis que le Portugal peut se targuer de pouvoir exporter son surplus d’électricité verte vers l’Espagne. Le Kenya montre l’exemple en Afrique, avec près de 85% de l’électricité provenant des énergies renouvelables.

Enfin certaines décisions politiques favorables à la protection de la planète sont à souligner. L’UE a ainsi déclaré la guerre au plastique à usage unique, certains produits comme les pailles, coton-tige à usage unique seront bannis de l’UE d’ici 2021. Une réduction de 37,5% des émissions de CO2 a été également décidée par l’UE pour les voitures neuves d’ici 2030.

Il va sans dire que l’état de la planète se dégrade au fil des années, toutefois on se doit d’évoquer tout autant les catastrophes que les progrès. Car nombreux sont ceux qui œuvrent pour faire évoluer les choses positivement. Alors certes, arrêter de fumer, aller à la salle car tu es abonné depuis Septembre mais tu y passes encore moins de temps qu’en cours, sont de louables résolutions, mais pourquoi pas également penser à te pencher sur l’enjeu écologique en cette nouvelle année.